L'ULM

J’ai découvert le stage ULM par Montendre endroit super pour l’activité ; mais j’ai surtout rencontré des instructeurs très compétents disponibles, passionnés d’ULM qui s’investissent sans compter auprès des élèves.
je puis en parler ainsi car j’ai déjà volé à maintes reprises en différents endroits et je n’aurai qu’un vœu à formuler : PRESERVER ET MAINTENIR L ACTIVITE.


Merci à l’ANEG et bravo pour Montendre.

Philippe Girard

Décès de Chistian DABOUDET

Notre ami Christian DABOUDET nous a quitté le 16 septembre.

 

Cette nouvelle n’a pas eu l’écho qu’elle méritait auprès de tous les membres de l’ANEG.

Christian a pourtant œuvré de longue date au bénéfice de notre aéroclub et a été un fervent animateur de l’activité ULM au sein de la Commission Vol Moteur.

Discret mais efficace, passionné mais modeste, nous lui devons beaucoup.

Dommage que nous ne puissions le lui dire et l’en remercier qu’après son dernier envol.

 

La SSA Gironde et sa section ULM vont se recueillir et déposer une plaque en la mémoire de notre ami, très prochainement sur le hangar de l’aérodrome de Montendre.

La date sera communiquée dès que possible.

 

FFPLUM communiqué du lundi 09 novembre 2020

Un reconfinement plus compliqué et plus incertain

Depuis l’annonce du reconfinement, la Fédération a tenté de répondre au mieux et en permanence à cette nouvelle situation très compliquée pour notre pratique avec quelques principes : 

  • La situation sanitaire s’impose à tous et nous devons avant tout faire appel à la responsabilité individuelle. Il suffit souvent de lire les motifs de déplacement dérogatoire pour comprendre dans quelle situation chacun se trouve et il y a plein de cas différents.
  • Les vols ne sont pas interdits, de même que la voiture ou le vélo ne sont pas interdits.
  • Ce sont les conditions de déplacement contraintes qui limitent considérablement le brassage et donc la possibilité de se déplacer.
  • Contrairement au premier confinement, le reconfinement a laissé une large possibilité pour se déplacer dans le cadre du travail d’une part et de la formation d’autre part.
  • Les effets de ce reconfinement sur la population générale semblent beaucoup moins visibles qu’au mois de mars et d’une certaine manière beaucoup moins contrôlables.
  • Il faut s’attendre à ce que cette situation dure et qu’elle évolue de manière encore plus contraignante sur certains aspects avec un aller-retour permanent entre confinement et déconfinement avant l’apparition d’un vaccin.

Concrètement où en sommes-nous ? Nous avons choisi (enseignement du premier confinement) de toujours adopter une position commune avec les Fédérations du CNFAS. Ce qui est valable pour l’avion, le planeur l’est aussi pour les ULM et nous ne devons pas créer de biais juridique entre nos pratiques. 

L’application juridique du décret donne lieu à une multitude d’incohérences dans la pratique dont on a bien vu les effets dans le cadre des librairies. Les textes concernant le transport aérien n’ont pas été pensés dans le détail de leur application pour nos pratiques et chaque arbitrage remonte à un niveau intergouvernemental qui laisse parfois songeur sur le fonctionnement de nos institutions. Tous ceux qui prétendent faire une lecture simple des textes actuels courent le risque soit d’une interprétation contestable soit d’une interprétation excessivement restrictive.

Le CNFAS a clairement demandé que la priorité soit donnée à la maintenance, à la sécurité et à la formation et nous sommes en attente de clarification sur ce point. Le point économique de l’aviation non commerciale est bien entendu marginal par rapport aux enjeux actuels. Il est en revanche absolument nécessaire de maintenir un niveau de qualité concernant la maintenance et la formation, surtout si la situation est conduite à perdurer. 

Actuellement :

 

 

Sont autorisés  

Sont interdits 

Points à clarifier par l'administration 

Loisirs

Les vols solo ou biplace à 1km de son lieu de résidence (exemple : pilote paramoteur décollant de son lieu de résidence)

Les vols solo ou biplace de loisirs en dehors des cas mentionnés  dans ce tableau

Attestation pour entretenir les installations et surveiller les machines  (sur le modèle du premier confinement)

Formation

Se rendre à des examens 

Dispenser des cours théoriques dans un cadre périscolaire

Réactualisation instructeur, dans le cadre du maintien de compétences

Les baptêmes (vols découverte)

Les vols de formation

Les vols BIA

Interdiction liée à l'autorisation de déplacement

Statuer sur les vols de formation, le CNFAS a demandé que les vols de formation soient possibles  

 

Report des butées calendaires 

Entretien

Les vols de maintenance opérés par des professionnels (OBL, salarié de club, autoentrepreneur)

 

Attestation pour vol de maintenance opéré par un responsable de club à but non lucratif  (sur le modèle du premier confinement) puisque tout vol de maintenance opéré par le dirigeant d’une structure commerciale ou un salarié ou préposé de cette structure sera parfaitement légal 

Autres

Le travail aérien (structure titulaire d'un MAP)

Le déplacement aérien par un professionnel quel que soit le motif professionnel

Les vols de maintien de compétences pour les instructeurs

 

 

 

 

Dans ce contexte particulier, la Fédération reporte  à la durée du confinement les délais de demandes de subvention. Comme au premier confinement, les principales structures vont être contactées par téléphone.

 

Sébastien Perrot

Président de la Fédération Française d'ULM

 

CNFAS / FFPLUM Reconfinement : le communiqué DGAC du 4 novembre 2020

Suite aux démarches du CNFAS, vous trouverez en cliquant ici quelques précisions de la DGAC qui font encore l'objet d'arbitrages qui devraient être connus avant le week-end.

Activités d’aviation générale dans le cadre des nouvelles mesures de confinement

Le 28 octobre 2020, le président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire en établissant un nouveau confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum.

Les modalités de ce confinement sont définies par le décret N°2020-1310 du 29 octobre 2020 qui précise les déplacements autorisés.

Les activités suivantes et les déplacements qu’elles impliquent sont autorisés :

  • les formations professionnelles délivrées par les ATO (article 35 du décret),
  • les examens (article 4.I.1.c du décret),
  • les vols effectués par une entreprise pour son activité économique (travail aérien, vol de maintenance, transport, maintien de compétence).

Chaque pilote doit s’assurer de la compatibilité de son vol avec les mesures complémentaires qui pourraient être entreprises par les préfets.

Ces éléments seront adaptés en fonction des discussions en cours sur les modalités de mise en œuvre du décret.

CNFAS / FFPLUM Modalités du reconfinement

COMMUNIQUÉ CNFAS - Vendredi 30 octobre 2020 - Modalités du reconfinement

L’évolution de la situation sanitaire a contraint les autorités à mettre en place un nouveau confinement dont les modalités sont définies dans le décret N°2020-1310 du 29 octobre 2020 (ci-joint). Ce décret a un impact très fort sur les pratiques aéronautiques des différentes fédérations du CNFAS.

Ce sont principalement les conditions de déplacement qui déterminent ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas, sous réserve de dispositions particulières.

Les dérogations de déplacement dans le cadre de missions d’intérêt général qui avaient été mises en place lors du premier confinement pour certaines pratiques ne sont pas pour l’instant d’actualité. Le CNFAS verra avec les autorités ce qu’il est possible de faire avec pragmatisme et tolérance pour assurer l’entretien et la sécurité de nos installations, de même que la poursuite des formations et le passage des examens.

Dans ce contexte, tendu sur le plan sanitaire, et tragique sur le plan sécuritaire, il est important d’être solidaire de toute la chaine des professionnels concernés en n’ajoutant pas de la complexité inutile et en appelant chacun au sens des responsabilités et au bon sens.

Le premier confinement nous a enseigné qu’il pouvait y avoir des nuances et des ajustements en permanence, dès que nous aurons des précisions le CNFAS vous les communiquera.

 

Le CNFAS

  • 9 fédérations, 140 000 licenciés, 3 200 clubs, 24 000 aéronefs motorisés, 2 000 planeurs.
  • Associations d'utilité publique reconnues par les Ministères des Transports et des Sports, les Fédérations proposent bénévolement aux jeunes de notre pays un idéal, une formation aéronautique, un cadre de vie passionnant et rigoureux, et surtout un avenir professionnel.
  • Les Fédérations jouent un rôle très important dans la place de la France dans le monde aéronautique : réussite dans les compétitions sportives, encadrement des jeunes dans des activités aéronautiques, formation de pilotes, formation des ingénieurs et techniciens, innovation par la construction amateur, sauvegarde du patrimoine volant.

 

 

COMPTE RENDU STAGE NATIONAL ULM À PONT SUR YONNE SEPTEMBRE 2020

Malgré les difficultés rencontrées actuellement pour le déroulement des activités, la SSA Paris Vol Moteur a maintenu son stage ULM à Pont Sur Yonne du 21 au 25 septembre. Pour cette saison, la SSA Paris Vol Moteur a fait appel d'une part aux moyens de la SSA Chartres Orléans avec leur ULM Ikarus C42C et l'instructeur Jean-Claude Fayet, et d'autre part à l'école de pilotage "Air Libre Passion" avec Alain Guoin comme instructeur et qui utilisait un Asso 5 comme machine.

Photo de groupe devant l'Asso 5

La priorité cette année était la protection des participants contre la COVID-19. Pour cela, des aménagements ont été faits. Outre la mise à disposition de masques, de gel hydroalcoolique et de gants vinyle, l'utilisation de la salle de cours jugée trop exiguë pour maintenir les distances a été remplacée par une installation de chaises et de tables dans le hangar.

Respect de la distanciation physique

La priorité cette année était la protection des participants contre les risques de transmission de la COVID-19. Pour cela, des aménagements spécifiques ont été réalisés. Outre la mise à disposition de masques, de gel hydroalcoolique et de gants vinyle, l'utilisation de la salle de cours jugée trop exiguë pour maintenir la distanciation physiques a été remplacée par une installation de chaises et de tables dans le hangar.

 

Aile d'aéronef transformée en table

Lorsque la distanciation risquait de ne pas être assurée, le port du masque était de rigueur. Bien évidemment, les mesures de désinfections des casques, machines avant et après chaque vol étaient de mise.

Côté météorologie, celle-ci a été clémente avec surtout un début de semaine très ensoleillé. La perturbation arrivée en fin de semaine nous a laissé quand même finir complètement le programme rendant par cela des instructeurs et l'organisateur satisfaits mais également et surtout les stagiaires comme le montre ce témoignage.

"Merci beaucoup pour les photos ainsi que pour la trace de notre "promenade" en Savannah[1].

[1] Le parc de machines de l'école de pilotage offrait aux participants la possibilité d'essayer d'autres aéronefs en dehors du stage.

Je suis ravi d'avoir pu participer à ce stage : 

En effet, j'ai toujours eu un penchant pour tout ce qui vole et secrètement toujours rêvé de devenir pilote. Cette formule d'initiation m'a permis de toucher au plus près ce rêve et ainsi de connaître les sensations que procure un vol en Ulm multiaxes. C'était juste incroyable !!

Les 5 heures en double-commande permettent vraiment d'appréhender en sécurité les notions essentielles que doit acquérir un pilote.

En plus de l'ambiance chaleureuse du stage, j'ai passé de très agréables moments riches en échanges entre les stagiaires et, bien évidemment, avec les 2 instructeurs et toi.

Vous avez été extrêmement disponibles et toujours prompts à nous prodiguer d'excellents conseils, je vous en remercie beaucoup.

Si cela était possible, je recommencerais un stage d'initiation dès demain ! 

Je suis conquis et réfléchis donc sérieusement à m'inscrire pour passer le brevet !"

Ou celui-ci

"Merci pour tout ! Les liens, les photos, ta bonne humeur et le vol découverte en Savannah, et celui en autogire…"

Ou encore celui-ci qui donne des pistes d'amélioration.

"Merci pour ces photos. Concernant le stage pas grand-chose à dire. Organisation au top avec des encadrants disponibles. Permet d'avoir un bon aperçu de cette activité !

Un apport théorique qui pour moi pourrait s'étoffer sans pour autant remettre en cause le côté ludique.".

Daniel HAAS

 

 

Pour voir les photos du stage, suivez ce lien :

https://aneg-ulm.yn.fr/Pont2020/dia.php?dir=Pont2020